12 000 kilomètres de solidarité et de rencontres culturelles

LE

PROJET

Au cœur du projet, un voyage d'Emmaüs-Etoile vers la Géorgie et l'Arménie

Avec un événement culturel solidaire, collectif, festif en Géorgie et en Arménie, pour faire connaître à la société géorgienne et arménienne, sa philosophie et sa pratique : l'accueil de celles et ceux qui le sollicitent, quels que soient leur origine, leur âge, leur nationalité, leurs conditions matérielles et psychologiques ; la vie en communauté de « compagnons » ; le travail collectif, le recyclage, la mise en commun de savoirs au milieu de la diversité des langues et des cultures.

En parallèle à ce projet Emmaüs et pourtant ensemble, dans la lignée des caravanes Babel antérieures, une caravane écoresponsable d'artistes, adhérant à ces valeurs, se forme et vogue sur la Route des Roms pour aller à la rencontre de communautés et mettre en lumière leur situation en Europe.

 

Par là-même, elle éclaire celle des migrants qui, comme les Roms il y a quelques siècles, viennent accoster aujourd'hui sur les rives du vieux continent.

Et comme eux depuis des siècles, sont sujets de discrimination.

 

L'Europe est déjà parsemée de nombre de communautés arrivées au rythme des conflits et des crises, converties en minorités,

ni « absorbées », ni aptes à vivre pleinement leur culture.

Capture d’écran 2019-10-08 à 16.15.34.pn

La caravane Babel partage avec Emmaüs sa volonté d'agir aujourd'hui ensemble, à notre mesure, pour en découdre avec la misère, la précarité, la mise au ban de vastes secteurs de la population, le mépris et la peur de l'autre et la destruction du vivant, sous toutes ses formes.

OBJECTIF

L'objectif est la rencontre avec des communautés humaines minorisées, marginalisées,

discriminées au cœur de l'Europe, tout comme des personnes en condition de migrant.e.s non accueilli.e.s, et la mise en lumière de leur situation, au retour, par le biais d'évènements et de documents audiovisuels.

LA CARAVANE
La caravane est formée d'associations et d'artistes portant des projets culturels itinérants, montés à bord de véhicules – bus collectif et camions tout en réfléchissant à son empreinte, à réduire sa consommation de non renouvelable.

Elle fait étape auprès de communautés intéressées (et donc contactées et rencontrées au cours d'un repérage en amont), de communautés en situation de « minorités » arrivées plus récemment, et près de « jungles » de migrants et de camps de rétention ; elle rencontre des communautés Emmaüs.

Elle rejoint les communautés Emmaüs à Tbilissi pour un événement culturel solidaire.

La caravane poursuivra ensuite son chemin sur la Arménie.

L'ESPRIT DES ETAPES

Les étapes auront une durée et une nature différentes selon la structure d'accueil sur place et le type d'activités pertinentes à mener. A chaque étape, la caravane se pose et propose durant quelques jours ateliers et spectacles collectifs. Pour ce faire, elle crée un port d'accueil symbolique. Geste de solidarité et plaisir de la rencontre. Un bateau se reconstruit alors et accoste au port. Il abrite une petite scène, un espace pour papoter, il est doté de hublots qui constituent autant de cadres de photos pour les enfants rêveurs. Un phare s'érige pour signaler le lieu. A l'intérieur, brûle la flamme du migrant inconnu – qu'on tentera de maintenir allumée d'un bout à l'autre du voyage.

Le port d'accueil est un campement esprit Emmaüs. Canapés, lampes, tables, matelas, le tout donné en partage, recyclé par les compagnons, prêt à accueillir de nouveaux arrivants.


Des espaces type barnum sont prévus pour les ateliers et les rencontres.

Une roulotte scène pour les spectacles des uns et des autres. Un petit chapiteau pour un cinéma en immersion. D'autres formules originales de spectacles ambulants, itinérants, s'installant au plus près de la communauté sur des remorques ou au bord d'un camion.

D'autres formes d'abri pour loger et alimenter les caravaniers et les invité.e.s embarqué.e.s sur la route sont imaginées (véhicules aménagés, caravanes, tentes, salles dans des écoles..).

LE TRAJET

Le trajet est à l'étude et dépendra des contacts que nous confirmerons avec des partenaires locaux. Pour le moment, nous tablons sur deux étapes à l'aller – l'une à Kezmarok en Slovaquie, l'autre en Roumanie – puis bateau de Varna en Bulgarie, jusque Poti en Géorgie. Etape culturelle et solidaire à Tbilissi en Géorgie, avec une escale finale en Arménie.

CONTACT
ROUTE DES ROMS

  • Facebook B&W
mgen logo.jpg
NOUS SUIVRE
PARTENAIRES

© 2019 par Kevin Pailler pour "La Route des Roms"